Cartes postales…

Voici le moulin originel, probablement au début du XXème siècle.
La porte et la fenêtre de la cuisine n’ont pas bougé, ni l’escalier qui descend à la rivière.
Des gens posent discrètement sur le pont qui semble ne pas avoir évolué.
Qu’est devenue la petite fille endimanchée, en bas à gauche ?

Ambiance guinguette et vélo… nous sommes en amont du moulin que l’on devine sous le timbre.
Le bras de la Brèche qui part vers la droite va alimenter le « petit moulin’. Allez savoir par où passe l’aval de ce petit moulin

Le moulin n’est plus exploité.
Plus personnes ne pose, les herbes poussent et la rivière semble envasée.
Nous sommes probablement dans les années 20 ou 30.

Nous sommes dans les années 50.
Le moulin a été reconstruit pour devenir une maison de maître.
L’aile sud (ici à gauche de la tour) a conservé la structure du moulin d’origine, à savoir la cuisine et la cave.
Les 4 vannes sont déjà là, mais il n’y a pas encore la vanne « silencieuse » qui limite le bruit en envoyant le débit d’eau sous le niveau d’eau aval. Aujourd’hui, le niveau aval a bien baissé grâce à l’entretien régulier de la rivière, et cette vanne n’est plus vraiment silencieuse.
Des peupliers ont été plantés sur la rive gauche en aval, ainsi que de jeunes arbres dans le parc.
Côté petit moulin, on voit l’entrée d’eau qui alimente la « petite » turbine.
Derrière la Seravenne, un potager d’environ 2000m² était entretenu par le personnel de la Seravenne.

Dans le parc, les arbres sont jeunes !
On peut voir le saule pleureur, les chênes et aussi un tout jeune sekoya.

Sources des photos :
Collection personnelle
Site internet de la Mairie de Breuil-le-Vert